Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript.
Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Déjouer les 5 questions piège d'un entretien d'embauche

  • lundi, 29 février 2016
  • 7797 fois

L'entretien d'embauche est l'occasion pour le recruteur de valider les compétences du candidat et son adéquation avec le poste ciblé. L'échange lui permet également de mieux cerner la personnalité et les réactions du candidat, en recourant parfois à des questions déstabilisantes. Passage en revue des questions « piège » les plus courantes...

Quelles sont vos prétentions salariales ?

La question du salaire n'est pas toujours évidente, surtout pour les candidats qui débutent leur carrière professionnelle. Une erreur commune consiste à donner un chiffre. Mieux vaut donner une fourchette, ce qui montrera que vous êtes ouvert(e) à la négociation.

Justifiez vos prétentions en évoquant votre salaire actuel, ainsi que les salaires observés pour des postes équivalents dans votre secteur d'activité. N'hésitez pas à vous renseigner avant votre entretien. De nombreux sites Internet vous proposent aujourd'hui gratuitement d'évaluer votre salaire (SuisJeBienPaye.fr, JuriTravail.com, ou encore Apec.fr).

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Gardez bien à l'esprit le poste pour lequel vous êtes en train de passer un entretien !
Commencez par évoquer une vision globale, basée sur vos aspirations professionnelles et sur les objectifs de carrière à long terme que vous vous êtes fixés.

Enchaînez sur des objectifs atteignables à court terme, et confirmez enfin votre intérêt pour le poste auquel vous prétendez en détaillant les raisons pour lesquelles ce poste sera le point de départ idéal dans votre plan de carrière.

Pour quelles raisons devrait-on vous recruter ?

A ce stade de l'entretien, le recruteur veut s'assurer que vous avez bien en tête tous les aspects du poste, et que vous avez les compétences et qualités pour réussir sur ce poste.

Ne vous lancez surtout pas dans une liste sans fin de vos qualités ! Privilégiez plutôt quelques uns de vos points forts, dont vous savez qu'il seront un atout pour le poste que vous tentez de décrocher.

N'oubliez pas d'illustrer ces points forts en vous inspirant de votre expérience professionnelle. Vous pouvez également mettre vos atouts en perspective, en démontrant comment ces compétences pourront vous être utiles pour le nouveau poste.

Quelles sont vos qualités et défauts ?

Même si le recruteur a utilisé le mot, évitez de lui répondre en prononçant le mot « défaut ». Mieux vaut éviter de vous décrire en ayant recours à des mots négatifs. Reformulez par exemple en points d'amélioration.

Commencez par les points d'amélioration, ce qui vous permettra de terminer sur une bonne note avec vos points forts. Choisissez bien vos axes de progrès (pas trop graves évidemment, non rédhibitoires pour le poste, et précisez que vous travaillez sur ces points).

Viennent alors les qualités. Optez pour des qualités que vous avez identifiées comme nécessaires pour le poste que vous convoitez. Ne négligez pas les qualités humaines, surtout si vous allez être amené(e) à travailler en équipe !

Qu'avez-vous pensé de cet entretien ?

L'entretien touche à sa fin. Ce n'est pas le moment de se relâcher !

Remerciez le recruteur de vous avoir reçu en entretien. Soulignez le fait que l'entretien était intéressant et instructif (argumentez si possible en évoquant des informations qu'il a livrées lors de l'entretien).

Profitez de cette question pour montrer au recruteur que vous avez bien compris les enjeux du poste, et que cet entretien vous motive davantage à rejoindre cette entreprise. Et pour finir, n'hésitez pas à lui retourner la question.

Connectez-vous pour commenter

En direct du blog...

Suivez-Nous

Ils parlent de nous

Plus qu’un concept, un nouvel outil pour l’emploi
Blog de l'Association NQT
Coopt-Action.fr met tout le monde sur un pied d’égalité !
Blog Assuré d'Entreprendre